Texte

Photo ©Jean Pierre Loubat

EMMA GODEBSKA
De l’accumulation a l’épure

Emma Godebska vit et travaille à Nîmes, dans le Gard, depuis 2012.
Née dans une famille d’artistes, elle a étudié les arts appliqués à Londres.
Sa formation l’amène à travailler sur les matériaux, les textures, les couleurs et à conduire une réflexion autour de l’empreinte et de la trace.

Ces dernières années, elle explore une voie où la quête de l’essence picturale passe par la recherche d’un geste fluide et épuré, vers un langage artistique minimal.
Il s’agit d’un besoin d’aller à l’essentiel, de se centrer sur ici et maintenant, de capter une lumière, une sensation, un instant.

Elle travaille sur une surface blanche, jouant volontiers avec la texture du support qui va interagir avec la couleur. Elle aborde cette dernière en jouant de la dilution de la peinture, en exploitant les effets de transparence ou l’accumulation des pigments.

Elle privilégie la fluidité de la matière et recherche dans son geste, l’équilibre entre tension et relâchement, concentration et spontanéité pour atteindre à la justesse de la composition.
La peinture s’inscrit au centre du support, flottant dans l’espace, les marges restant blanches.

La superposition des éléments et les effets de densité sur les bordures et de transparence au centre du motif, donnent au dessin une dimension sculpturale, l’illusion de volumes flottant dans l’espace. Les plages de couleurs sont reliées les unes aux autres créant plusieurs plans et une profondeur qui parle autant de l’espace que du temps.

Ces œuvres dans leur simplicité formelle placent le contemplateur face à sa propre capacité d’émotion et d’expression et l’invitent à un voyage spirituel.

Martine Guillerm